Derniers articles - Blog du GVVC - Page 8

Blog du GVVC

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Derniers articles

Posté par le dans Blog
Lectures : 3307

Posté par le dans Blog
Nouvelles du weekend des 8 et 9 août

Samedi, temps exécrable, pluie, donc humidité omniprésente.

Dimanche, je ne me suis pas déplacé, le plateau suisse étant totalement bouché. Mais à Courte, toute autre affaire...il faisait beau. Alors au boulot! Comme il n'y a eu qu'un seul pilote biennois, nous avions l'aérodrome pour nous...il fallait en profiter. Thomas a ouvert les feux, avec tours de piste, situations spéciales, atterrissage en remorquage et rupture de corde rien que ça! Il était fin prêt pour son lâcher seul. Ce qui fut fait! La journée s'annonçait pas mal, mais les bases ne sont pas montées, l'humidité était importante, les thermiques franchement mauvais. Mais Patrice, Patrick, Olivier, Laurent et Jean-Charles se sont battus à fond, alors que Sébastien tournait sans arrêt avec le Janus et des passagers. Les deux remorqueurs Pierre et Joseph s'en sont donnés à coeur joie. La cantine fut tenue de mains de maître par Claude alors que la tour de contrôle était occupée par Rosario en grande tenue!

Encore un grand BRAVO à Thomas qui s'est acquitté de sa corvée "Bouteilles" Merci!

On remet ça la semaine prochaine! A+







Lectures : 3307

Posté par le dans Blog
Bonjour à tous,

Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin… même le camp de vol à voile de Courtelary ! Voici un petit résumé de notre semaine vélivole, à laquelle ont participé de nombreux pilotes. Ca faisait vraiment plaisir de voir le hangar du GVVC vide et aucune machine au sol !

LUNDI 20 juillet : après un briefing très complet (comme tous les jours de la semaine durant ce camp !), nous commençons la semaine sur les chapeaux de roue par une journée bien ensoleillée. De quoi nous donner l’eau à la bouche, malgré le vent assez fort qui est venu perturber nos jolies bulles thermiques… Et question vent ce n’était que le début ! A noter que certains pilotes ont eu beaucoup de mal à redescendre, mais n’étant pas équipés pour un vol de nuit, ils ont dû se faire une raison… Robert, la prochaine fois, prends ta lampe de poche !

MARDI 21 juillet : le vent a forci, mais heureusement il a la bonne idée de souffler un peu de travers, ce qui permet à certains chanceux de s’exercer au vol d’onde (pas très haut, mais la sensation est agréable !). Les moins chanceux se contentent du vol de pente… D’autres sont même chahutés assez fortement pour se cogner la tête dans la verrière du motoplaneur en plein vol, créant ainsi une aération naturelle puisque la verrière n’a pas résisté au choc ! Rassurez-vous, le pilote va bien et le trou a été réparé par les professionnels présents sur le terrain. Il a la tête dure notre ami Pierrot !

MERCREDI 22 juillet : le vent est encore plus fort et la journée s’annonce tellement mouvementée que nous mangeons à midi une excellente fondue concoctée par Nicole… Par précaution, pas de coup du milieu ni de vin blanc, juste du thé (pour s’en tenir à ce régime, il fallait être vraiment motivé à voler !) et heureusement car quelques courageux tentent tout de même de prendre leur envol un peu plus tard. Dans des conditions vraiment très particulières, puisqu’une zone de turbulences au milieu de la vallée rend le vol aussi agréable qu’un passage en machine à laver… Ca permet de comprendre pourquoi on entraîne le carré en remorquage… Personnellement, je n’ai pas tenu longtemps à ce rythme et après 13 minutes j’étais de retour sur le plancher des vaches, content mais un peu pâle… Plus tard dans la journée, le vent se calme enfin, laissant même la possibilité à un courageux passager de faire son baptême de l’air en planeur. La salade de pâtes de Marcel, repas du soir idéal après une telle journée, met du baume au cœur de ceux qui n’ont pas volé et guérit définitivement les estomacs !

JEUDI 23 juillet : plusieurs pilotes optimistes (un peu moins optimistes tout de même que les spécialistes de la météo) se rendent au briefing matinal, mais en vain… A 12h30 nous retournons chez nous et cette journée sera finalement la seule durant laquelle aucun vol n’aura été effectué.

VENDREDI 24 juillet : les bases des cumulus jouent à cache-cache avec l’antenne de Chasseral et les pilotes s’amusent à compter les pives aux sapins de nos jolies crêtes jurassiennes… Certains effectuent quelques spirales en vol thermique, d'autres se partagent la crête sud exposée au vent de tendance nord. C’est lors de journées comme celles-ci qu’on se rend compte qu’il n’y a pas besoin d’un soleil radieux et de bases à 3000 mètres pour faire des vols inoubliables et riches en enseignements !

SAMEDI 25 juillet : le soleil revient enfin, apportant avec lui de jolis thermiques. Toutes les conditions sont réunies pour de beaux et longs vols et les pilotes se font moins chahuter que lors des journées précédentes. L’entraînement engrangé lors de cette semaine de camp permet aux pilotes de se sentir vraiment à l’aise dans leur planeur, preuve qu’une pratique régulière est la meilleure manière de prendre vraiment du plaisir en vol à voile ! Les plus vaillants mettent le cap à l’ouest afin de voir à quoi ressemble Chasseral en tout petit là-bas au loin… Ils sont pas mal ces thermiques au-dessus des alambics d’absinthe, hein Julien ?

Pour terminer le camp, une bonne grillade s’imposait ! Au menu : côtelettes au feu de bois et röstis, quelques bouteilles et une grande dose de bonne humeur après ces moments inoubliables ! Seule l’obscurité a réussi à nous faire partir de là… Marcel, en bon paparazzi, a volé quelques clichés compromettants… Qu’il mettra nous l’espérons sur le blog dès que possible !

En résumé, tout s’est très bien passé et tous les pilotes présents ont eu visiblement un plaisir fou à participer à cette semaine, même les élèves présents qui ont moins pu voler que les autres (mais bon, être sac de sable ça a du bon aussi, non ?). C’est donc l’occasion de remercier très chaleureusement les personnes qui ont organisé ce camp et tout spécialement notre GO Marcel pour le travail de préparation, pour sa présence, sa bonne humeur, son dévouement et sa motivation ! Marcel, c’est quand le camp 2010 ??

Merci à tous pour l'ambiance qui a régné sur le terrain et sous les cum’, dans le planeur et à la radio... et excellente continuation de saison !

Votre envoyé spécial de Courtelary : Patrice
Lectures : 3136
Ce dimanche 28 juin est à marquer dans les anales comme la journée des surprises.

La météo annoncée semble pas mal, mais les prévisions sorties d'internet sont plus pessimistes. Qu'importe, la répartition des machines faite, nos oiseaux décollent. François essaye un Discus de Bienne, il effectue un exercice d'atterro en campagne en Twin entre la route et la piste en face du hangar de Bienne avec Olivier, grimpe dans le Janus avec le même élève pour aller poser (volontairement à la Tchaux). Pendant de temps, Sébastien dans son Astir se trouve déjà vers Fleurier, tout comme les frères Mérillat et le Twin avec à son bord Christian Dufour et Robert qui sont allés faire du vol nuages.

Entre temps Rosario a posé sur le ventre avec le LS4, Nicolas à fait un magnifique ballon à l'atterro et l'Ofac a débarqué sur l'aérodrome pour préparer le cours d'instructeurs de vol à voile qui aura lieu la semaine prochaine à Courte.(personne du GVVC n'était au courant!!???). Pour compléter positivement cette énumération, nous avons eu la visite du chef de place et du caissier.

Tout-à-coup nous remorquions derrière un MCR inconnu (celui de Gabus)dont personne ne savait pourquoi il était là. Même les thermiques n'étaient franchement pas terribles, et le système aérologique ne s'est jamais vraiment stabilisé, ce qui rendait le vol difficile.

Alors que Pierre-Alain Geiser et moi nous nous trouvions en vol, Victor le caissier, transformé d'un coup en contrôleur aérien nous annonce que le Twin de Christian et Robert avait vaché vers Pontarlier. Ayant atterri pour préparer le dépannage, nous constatons que le cantinier chef transformé en mécanicien s'assurait que les pneus de la remorque du Twin étaient correctement gonflés. Les frères Mérillat se sont offerts pour effectuer le dépannage avec Olivier. Entre temps nous avions perdu le contact téléphonique avec Christian. Son emplacement était griffonné sur la feuille de papier improvisée le matin comme feuille de briefing (stock à zéro). Juste avant leur départ, par relais radio effectué par Jean-Luc qui volait en DG, nous apprenons que Sébastien avec son Astir avait posé à Coffrane dans le val de Ruz!!! Là, pas de contact téléhonique possible avec le pilote, il n'a pas de Natel.

Alors nous avons organisé une deuxième équipe de dépannage constituée de Patrick, Pierre-Alain Geiser et moi-même. Nous n'oublions pas de prendre une scie pour scier les cadenas qui ferment la remorque de l'Astir et nous partons tous sous les yeux de l'OFAC qui devait croire que nous avions fait tout cela exprès pour eux!!! Le GVVC en action!

Par chance, il ne faisait pas encore nuit et nous avons repéré de loin l'Astir dans un magnifique champ. Après démontage, mise en remorque et retour à la base suivi une demi-heure après par l'équipe du Twin....fin de la journée autour d'un dernier verre !!!
Du côté de Pontarlier, même topo!

Tout cela s'est passé heureusement sans casse ni incident ce qui est un très bon point. Je tiens à remercier tous ceux qui ont aidé aux dépannages, bravo!

Sacré nom d'une pipe, cela faisait très longtemps que nous n'avions pas vécu une journée avec autant de surprises.







Lectures : 3190
Félicitations à Christian Rossé qui a passé avec brio son examen de pilote de planeurs.
C'est samedi tôt le matin que cela s'est fait sous l'oeil expert de Michel Cunier.
Comme à cette heure matinale, il n'y avait aucune fille sur l'aérodrome, s'est Frédy qui a procédé à la traditionnelle remise du bouquet de fleurs. Le nouveau licencié en a eu la larme à l'oeil! Bons vols Christian!








Lectures : 3126

Posté par le dans Blog
Notre ami Bernard n'y tenant plus est venu
faire un vol dimanche...dans l'onde! Nous
lui souhaitons tous un prompt rétablissement.



Lectures : 3110

Posté par le dans Blog




Lectures : 3192
un futur pilote est né! Félicitation à Véronique Athané-Ryser et son mari Fabric qui ont un petit Alexis le 13 mai. 3kg5 pour 49 cm. Toute la famille va bien!
Lectures : 3120

Posté par le dans Blog
Bonjour.
Mon premier poste sur ce blog !
Je voudrais commencer par remercier tous ceux
qui ont pris et prennent encore du temps pour me
permettre de découvrir ce super sport qu'est le
vol à voile ! je me réjouis d'arriver bientôt
à ma licence et d'oser enfin coller l'autocollant du
club sur ma voiture, comme je me l'était promis
en commençant !

Pour le plaisir des yeux, voici deux images d'un
vol effectué par temps de foehn entre Ovronnaz et le
Lötschenthal.
Sur la 2e image: une belle montée au taquet
(plus de 5 m/s) sur la Gemmi, avec possibilité de
sauter en parachute directement dans les bains ;-)









Lectures : 3265
Bonjour à tous! Juste un petit message pour dire un GRAND MERCI à nos envoyés spéciaux français, qui nous ont fait vivre le camp de vol à voile en direct et en images! Ce n'était que du bonheur de lire vos récits et de rêver en voyant vos magnifiques images... Et François, nous avons tout de même pu lire tout ce que tu avais écrit, certes en jouant un peu avec la barre de défilement horizontale, mais ça en valait largement la peine ;) A tout bientôt et bons vols! Patrice
Lectures : 3189

Posté par le dans Blog
Mercredi 15 avril
(Remarque personnelle d’introduction… !!!!!
Comme les textes mis sur le blog sont impossible à lire totalement.
Je vais écrire en style télégraphique.
Car cela ne sert à rien de se donner de la peine si personne ne
Peut lire tout ce qu’on écrit!)

La journée s’annonce très propice pour monter dans l’onde,
Un vent du sud est annoncé à 50 km/h.
Décollage à 12h11 et remorqué jusqu’à la Baume (Sud de Sisteron)

Nous crochons tout de suite l’ascendance.
Daniel Perret et Laurent nous précèdent en direction du Sud.

Nous les suivons, mais en cheminant plus à l’Est, ce qui nous met
dans les descendances. Nous passons Digne et allons nous refaire au
Cousson au sud de la ville à une altitude de 1500m. Très bas, mais
en pente, nous avons notre champ de dégagement, nous attendons
une demi-heure pour retrouver en milieu de vallée un ressaut d'onde
qui nous monte à 2700m. Nous remontons à la Baume et montons en onde
jusqu’à 3400m, bloqués par le FL75. Salon n’ouvre pas plus haut. Mais
le spectacle est extraordinaire. Nous sommes sur les nuages, à côté,
la luminosité est fabuleuse, Gabriel mitraille avec son Canon!!!

Nous décidons de remonter au Nord pour prendre l’onde de la Malaup.
Partis de 3600m, nous y arrivons à 1600m, après seulement 25km
parcourus.
Nous allons à la Montagne d’Aujour en passant par les Crêtes des Selles.

Remontons dans l’onde avec le meilleur vario de la journée 2 à 2,5 m
intégré. Puis, il ne nous reste plus qu’à flâner sur le plateau de Sisteron dans une immense onde. Nous posons à 17h20, très satisfaits de notre vol.

La météo annonçant l’arrivée d’un front pour les prochains jours,
nous décidons de démonter les machines le lendemain pour rejoindre
la Suisse, la tête pleines d’images fantastiques.

Il est seulement dommage que si peu de membres participent
à un tel camp, qui est un moment permettant d’apprendre
tellement de choses sur le vol, les clubs et les possibilités
offertes par notre sport favori.
































































Lectures : 3149

Posté par le dans Blog
Mardi 14 avril
Après une excellente nuit passée au Cabochon dans un calme fantastique, nous sommes en première ligne pour décoller rapidement, le couteau entre les dents. L’idée étant de monter à la limite de la Maurienne au Nord de Briançon. Zone jusqu’alors inconnue de Gabriel, et revenir dans la zone Ouest de Sisteron pour éventuellement se rendre au Mont-Ventoux. Décollage à 11h15 en seconde position et nous arrivons déjà sur le parcours, toujours vers la Blanche, à 12h00 et poursuivons de concert avec Laurent dans son DG-800b en direction de Briançon. Nous entendons aussi Pierrot qui a décollé de Fayence et qui se dirige également au Nord. A 13h30, nous tournons au Tabor qui est une montagne qui se trouve à environ 20 km au nord de Briançon, à la porte de la Maurienne. Nous redescendons par le versant Ouest de la vallée de Briançon, pour revenir au Nord de Sisteron, que nous dépassons vers 16h00 et essayons de nous rendre au Mont-Ventoux. Malheureusement, il ne nous est pas possible de l’atteindre, car il y a un nuage très menaçant qui traîne sur son sommet. A 16h50, les batteries nous lâchent et nous posons à 17h45 après 6h30 de vol, très satisfaits de ce vol. Il a permis à Gabriel d’explorer le chemin vers la Suisse et d’apprendre à dompter encore mieux le Janus.
Le soir, même topo, souper au Janus et dodo bien mérité, d’autant plus que le lendemain est annoncé très bon pour l’onde.




































Lectures : 3185

Posté par le dans Blog
Début deuxième semaine du camp de Sisteron
Après une semaine de vacances passée à Bratislava en Slovaquie je quitte le samedi de Pâques en voiture pour rejoindre le dimanche après 1300 km sans problème, Laurent Mérillat et Gabriel Follonier qui m’attendent à Sisteron.

Le lundi matin inscription et briefing (qui est d’ailleurs un modèle de précision dans les prévisions météo), la répartition des machines est très vite faite. Gabriel et moi allons opérer toute la semaine en Janus, alors que Laurent a retrouvé son DG-800b laissé sur place par Thierry. Donc, vous l’avez compris, nous ne sommes plus que trois pilotes du GVVC. Les Yverdonnois et les Gruyériens sont toujours là !

Ce lundi de Pâques, nous décollons à 12h35 en avant-dernière place (il faut bien se mettre en train !!!) et remorquons à l’Hongrie, montagne située à l’Est de Sisteron. Nous peinons bien une petite heure dans le coin, pour enfin atteindre une altitude nous permettant d’avancer en direction du parcours du combattant. (Pour les novices, ce qui est appelé ainsi est une route de vol partant de Puimasson tout au sud et finissant au Nord, jusqu’en Suisse, en passant par St-Crépin et Briançon. C’est une route extrêmement efficace, mais engorgée de planeurs qui fait perdre la tête à un FLARM et oblige les pilotes à ne regarder que dehors.)

Nous rejoignons donc le parcours à la hauteur de la montagne de la Blanche, vers 3200m. Le panorama est extraordinaire, car toutes les montagnes sont enneigées et la limite de la neige est très basse pour la saison. Nous faisons le plein à 3550m, décidons de se mettre sous oxygène (C’est une première avec nos nouveaux appareils) et mettons le cap sur le nord jusqu’au Morgon puis nous longeons la crête Nord de la vallée de Barcelonette. Grand Bérard, col de Vars, puis au Nord-Oust de celui-ci, à la Pointe St-André, nous montons à 3950m. Cap sur le Nord-Ouest de la vallée pour arriver au Guillaume et décidons de nous rendre au Pic de Bure que nous atteignons à 15h05 à 3200m. Direction Sud jusqu’à la Malaup et continuation du vol entre Sisteron et le parcours pour avoir une panne électrique totale à 15h55. En effet, nos deux batteries n’ont pas tenu plus de quatre heures, et nous ne sommes pas bavards à la radio. Nous avons tout de même continué de voler et avons atterri à 19h00. Très beau vol ! Le soir nous restons manger au Janus, le restaurant de l'aérodrome ou les discussions de vol-à-voile remplissent l'esprit à en oublier ce que l'on mange et boit.




































Lectures : 3073

Posté par le dans Blog
PÂQUES 2009
LES CHRISTIANS TRANSITENT

Un le LS-4













Le deuxième le boomerang











Premier solo ! un peu bas !






Des explications nébuleuses ...





Mais résultat meilleur.





Tout le monde y va





Debriefing





Qui se prolonge















Tout ça surveillé par un responsable du service de vol aux peitis soins









Si si, le vol à voile est sérieux ...

Lectures : 3150

Posté par le dans Blog
Bonjour à tous,
Voici un petit compte rendu de la 1ère semaine du camp de Sisteron. Départ le samedi 4 avril à 07h30 à LSZJ. Le DG est transporté par Patrick et le Janus par Didier. Thierry achemine le DG800 et Pierrot Liechti nous rejoint au restoroute de Bavois. Voyage sans problème et arrivée vers 14h15 à l'aérodrome de Sisteron Vaumeilh. Pierrot poursuit sa route vers Fayence et après une bonne bière, nous montons les trois machines en un temps record. La motivation est bien présente. Nous longeons à 800m de la piste au Caboulot chez Michelle, l'ancienne tenancière du restaurant le Janus de l'aéro. Début des vols dimanche par un temps splendide mais orageux. Bases à 2700m et tour de la cuvette de Sisteron afin de prendre nos marques. Robert et Didier en Janus et Thierry avec le DG800. La fin de la journée se termine entre les orages autour de Sisteron. Lundi 6, beau temps au réveil et poursuite des vols. Thierry va se balader jusqu'au lac de Sainte-Croix au sud. Gabriel découvre à son tour la cuvette avec Didier. Le temps change vers la fin de l'après-midi et Patrick découvre le vol d'onde en Janus. Vol interrompu par l'arrivée du mauvais temps. Mardi 7, le temps est couvert et pas de possibilité de vol thermique. La piste est totalement libre et Gabriel et Patrick en profite pour transiter le Janus et le DG300. La journée se termine au restaurant avec les participants d'Yverdon et de Gruyéres. Récit de vol en Argentine à 8600m par Pierre-Alain. Nous sommes tous scotché par son récit. Au vue de la persistance du mauvais temps mercredi, nous décidons d'aller rendre visite à Pierrot à Fayence. Transport assuré par Thierry. Trajet par la route Napoléon et visite de l'aérodrome de Fayence. Repas chez Pierrot dans sa magnifique villa et retour vers minuit à Sisteron. Merci à Josiane et Pierrot pour la belle soirée en leur compagnie. Jeudi, le temps est meilleur dans l'après-midi. Cela permet à Gabriel d'effectuer un vol en Duo-Discus avec Rémy, un moniteur professionnel de Sisteron. Atterrissage à la Motte du Caire car le temps se dégrade rapidement. Gabriel rentre en voiture à Sisteron et nous rejoint pour le repas du soir. Vendredi le temps est magnifique. Bases à 3000m et thermiques de 5m, vario en butée. Gabriel repart de la Motte au treuil avec Rémy, puis vol vers le Pic de Bure. Vent de 60km/h de secteur sud est. Enormes turbulences près du relief. Un Twin allemand n'arrive pas à regagner la piste et fini son vol dans un champ près de la Durance. Sans dommages, mais Robert est quelque peu refroidi par cet épisode. Patrick est surpris par la violence du remorquage dans ces conditions. La journée s'achève par un repas en commun avec les Yverdonois dans un restaurant de Sisteron. En résumé, conditions de vol pas courantes à Sisteron par vent de sud est et très bonne ambiance tout au long du séjour. Tous les participants sont enchantés et en redemande... A la prochaine. Didier















Lectures : 3160

Posté par le dans Blog
Hello,
C'est parti pour 2009. Voici quelques images des vols du week-end du montage. Temps superbe, froid de canard et paysages splendides. Survol de skieurs aux Savagnières, Les Breuleux et Tramelan. Vols thermo-dynamiques jusqu'à 1900m avec 2à3m/s malgré la neige en abondance sur les reliefs.Dimanche, 6 membres du GVVC et 3 seulement du SGB. La place à disposition toute la journée pour écolage et vols de contrôles. N'attendez pas le mois de juillet pour effectuer vos premiers vols. A bientôt à LSZJ. Didier











Lectures : 3126
Premier jour du printemps et déjà de nouvelles fleurs poussent à Courtelary. Où alors une nouvelle zone interdite style WEF a été créée. On verra bien!
Lectures : 3034

Posté par le dans Blog



Après une dernière touche technique , un grand merci à Daniel Rytz pour son dévouement à notre parc avions

Et le montage s'est bien passé :
READY FOR DEPARTURE

Bonne saison 2009 !

Votre chef de place

Lectures : 3330

Posté par le dans Blog
... et un E N O R M E BRAVO à Pierrot!!!!
Lectures : 3063
Bonjour à tous, Lors de la dernière assemblée générale, il a été mentionné qu'il n'était pas si facile que ça de réduire la taille d'une image pour la faire figurer sur notre blog. Je ne suis pas informaticien, ni très doué en traitement d'images, mais je vais vous montrer comment personnellement je fais... Il suffit de télécharger un programme gratuit qui s'appelle photofiltre à l'adresse suivante par exemple: http://www.commentcamarche.net/telecharger/telechargement-175-photofiltre (ou tapez photofiltre dans google) Voici comment procéder pour réduire la taille d'une image avec ce petit programme : 1. Menu fichier -> ouvrir (choisir l'image voulue) 2. Menu image -> taille de l'image (choisir la taille voulue puis OK) 3. Menu fichier -> enregistrer sous (choisir l'emplacement de l'image compressée) 4. Choisissez le taux de compression (par défaut à 90) Si après cette opération l'image est toujours trop grande, ouvrez-là dans Photofiltre à nouveau et enregistrez-là (voir points 3 et 4 ci-dessus) avec un taux de compression plus grand (déplacer le curseur vers "qualité inférieure"). Voilà... Ca devrait être nettement plus facile maintenant d'insérer des images sur le blog :) C'est une technique, il en existe naturellement bien d'autres, mais je trouve celle-ci particulièrement simple. Merci de me dire si ça marche pour vous et si vous êtes satisfaits de cette méthode ! A tout bientôt (pour le début de la saison de vol et non des conseils en informatique!) et meilleures salutations Patrice
Lectures : 3041

Evénements GVVC

Mar
17

17.03.2018

Evénements SGBiel

Aucun évènement trouvé